Le Knife Play, ou comment jouer avec les couteaux

femme mordant un couteau
Le Knife Play dans le BDSM consiste à utiliser un couteau ou une lame (incluant, entre autres, scalpels, dagues, épées,...).
Émoussé et spécialement conçu pour la sécurité pour les uns, coupant et aiguisé pour les autres.
Le but étant de partager un moment intense, entre la douceur, la douleur et la peur. Et toujours beaucoup de confiance.
   
femme tenant couteau
  

Différentes techniques de knife play

Le Knife Play est une pratique vraiment très polyvalente, elle peut aller d'effleurements très doux aux coupures. Voici une présentation des différentes techniques classiques d'utilisation.
  • Retirer de la cire : Après avoir pratiqué du Wax Play (ou jeux de cire), notamment avec des bougies, vous pouvez vous servir d'un couteau (émoussé en général, ou en bois) pour racler la cire sur la peau. Cette technique est très utile pour continuer la séance, et ôter les gouttes de bougies, tout en associant des sensations intéressantes de caresses, de froid ou encore de peur.
  • Jouer le chaud et le froid : La lame froide des couteaux permet de jouer sur les températures, et donner des sensations différentes. Pour encore plus les ressentir, vous pouvez les placer au frigo avant la pratique.
  • Jouer sur la peur : Les couteaux sont souvent très impressionnants. A peine sortis de votre besace, ils sauront faire leur effet dans l'esprit de l'autre. Des lames factices sont en général utilisées dans ce cas, permettant de faire croire à un risque de coupure, les yeux bandés.
  • Griffer : En vous servant juste de la pointe du couteau, du côté non coupant, vous pouvez faire de petites griffures, voir écrire sur la peau de cette manière. En général avec des couteaux un minimum tranchants. Il faudra dans ce cas prendre garde à la sécurité de votre environnement et de la personne receveuse.
  • Couper : Avec des couteaux bien aiguisés, et en général plutôt fins et légers, ou encore avec des scalpels, vous pouvez infliger de petites coupures à votre partenaire. Cette pratique demande une désinfection préalable de la peau et de vos instruments. Une connaissance de la peau est recommandée pour cette pratique, ainsi que de votre partenaire et des notions de secourisme.
  
couple confiance
   

Confiance et Consentement

La confiance et le consentement mutuel sont des éléments essentiels lors de toute pratique BDSM, et le Knife Play ne fait pas exception.
Avant de se lancer dans cette pratique, il est primordial d'établir une communication ouverte et honnête avec votre partenaire, discutant des limites, des attentes et des safeword/safegest.
Certaines personnes peuvent avoir des triggers par rapport aux couteaux, coupures, ou au sang. Ce sont des données à prendre en compte pour établir le cadre de votre pratique. Sachant que le Knife Play permet un grand nombre d'approches différentes, plus ou moins soft ou intenses.
Chaque participant doit se sentir en sécurité et à l'aise pour exprimer ses désirs, ses limites, et respecter le consentement.
   
    couteau face à visage de femme  

      Précautions et sécurité

      Le Knife Play BDSM nécessite une attention particulière à la sécurité. Voici quelques précautions à prendre en compte :
      • Utilisation de couteaux appropriés : Pour débuter, préférez des couteaux spécialement conçus pour la sécurité. Ces couteaux émoussés minimisent les risques de blessure. Par la suite, testez les lames qui vous conviennent le mieux, et qui tiennent bien en main.
      • Préparation et pratique : Familiarisez-vous avec la manipulation du couteau avant de l'utiliser sur votre partenaire. N'hésitez pas à tester sur vous-même
      • Zones du corps : Pour débuter avec des lames coupantes, évitez les zones sensibles ou vulnérables du corps, telles que les mains, poignets, pieds, visage et cou, concentrez-vous sur les zones où la peau est plus épaisse.
      • Des coupures contrôlées : Soyez conscients de la technique que vous désirez pratiquer, si vous voulez instiller des sensations de peur et de vulnérabilité, sans causer de blessure, ou vous diriger vers quelque chose de plus incisif.  Dans tout les cas, évitez les coupures profondes, sur de grandes zones, ou risquant de sectionner des veines ou artères.
      • Communication continue : Assurez-vous de maintenir le dialogue avec votre partenaire pendant toute la séance. Vérifiez régulièrement son état physique, psychologique, et son consentement. Soyez prêt à arrêter immédiatement si nécessaire.
      • Restez attentif aux réactions : Si votre partenaire ne montre pas de signe de réactivité, et que ce n'est pas dans ses habitudes (il peut s'agir d'une réaction traumatique ou d'un déclenchement de trigger), semble risquer une syncope (peau qui blanchit, sueur ou évocation de sensation de chaleur, de tête qui tourne,...), a des réactions vives ou défensives (pouvant provoquer des coupures) ou si il y a une réaction anormale ou imprévue, cessez la session et prenez le temps de faire le point.
      • Prenez garde à l'environnement : Votre pratique doit se faire dans un endroit où vous et votre partenaire ne risquez pas d'être bousculé, pour éviter tout incident.
        Les lames, avant, pendant et après, doivent être posées à un endroit que ni vous, ni votre partenaire ne risquez de toucher sans le vouloir. Préférez les surfaces dures et planes.
      • Ayez toujours votre nécessaire de secours : A minima un désinfectant pour la peau, du gel hydro-alcoolique pour vous désinfecter les mains, et des compresses. Vous pouvez également prévoir des pansements et des stéri-strip pour les coupures peu profondes.

       couteau tenu en main

       

      Cette pratique est vraiment exaltante, et vous pourrez y prendre beaucoup de plaisir en respectant ces quelques conseils.

      Posez toutes les questions que vous voulez ci-dessous, je me ferai un plaisir d'y répondre.
      Et si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager.

      Retour au blog

      Laisser un commentaire

      Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.